Africain.info : actualité Afrique
REVUE DE PRESSE   :   ACTUALITES D'AFRIQUE
   
 

Cameroun : Décès d’un ancien baron du régime, dauphin du président

Par Chef Aby | Africain.info | jeudi 9 mai 2019
    e-mail  

L’ancien directeur de cabinet civil (DCC) de la présidence de la république du Cameroun, Monsieur Belinga Eboutou Martin, est mort ce mercredi, dans un hôpital de Genève en Suisse, des suites d’une longue maladie. Le Président camerounais se trouve démembré d’un vieil ami et fidèle serviteur.

La nouvelle a été rendue publique par la famille du défunt, dans l’après-midi. C’est depuis le mois d’avril de l’année dernière que l’ancien homme fort du Président Paul Biya, avait été évacué en Suisse, pour des soins appropriés. Natif de Nkilzok dans l’arrondissement de Zoétélé, à quelques kilomètres de Yaoundé, Martin Belinga Eboutou, ancien séminariste, était né le 17 février 1940. Fils du catéchiste Tobie Belinga et de Véronique Eboutou, femme paysanne. Il perd son papa alors qu’il est encore mineur. Ses études primaires, dans l’espoir de suivre les traces de son père et devenir prêtre, il les fait à l’Ecole catholique de Nden, les études secondaires aux Séminaires d’Otélé, d’Edéa et d’Akono où il obtient un baccalauréat littéraire.

Rencontre avec le destin

Au séminaire d’Akono, Martin Belinga fait la rencontre avec un certain Biya Paul Barthélémy. Ce dernier est son aîné de sept ans, mais ils vont faire chemin ensemble et obtiendrons chacun la Licence en droit canon, le Doctorat en droit, avant que Martin ne s’oriente en diplomatie à l’ENA de Paris, après l’Université Lovanium au Zaïre. Entre temps, le destin fait que son ami Biya Paul Barthélémy qui devient Président de la république du Cameroun, ne l’oublie pas. Il fait appel à lui, pour le nommer d’abord à des postes stratégiques au Ministère des Affaires étrangères, puis dans divers ambassades du Cameroun, notamment à Brazzaville et à Paris. Biya va ensuite rappeler son jeune ami auprès de lui en 1989, pour l’occuper successivement aux postes de Directeur du protocole d’État et de Directeur du cabinet civil, jusqu’en décembre 1997.

Martin Belinga Eboutou a ensuite été envoyé à New York, comme Représentant du Cameroun auprès de l’ONU, cumulativement avec d’autres fonctions de Représentation du Cameroun auprès de l’Office des Nations unies en Suisse et Ambassadeur du Cameroun en Jamaïque. Cet homme de confiance de Biya a occupé ces différents postes durant dix années, jusqu’en décembre 2007. Pendant cette période, il a eu à présider le Conseil de sécurité des Nations unies au moment où l’ONU s’est prononcée sur la légitimité de la guerre en Irak, il a également présidé le Conseil économique et social de l’ONU, ainsi que l’Autorité internationale des fonds marins basée à Kingston en Jamaïque.

"Le un des uns" - dauphin du président

En 2017, Martin Belinga Eboutou est de nouveau, ramené au pays, et nommé Conseiller spécial du président, Directeur du Cabinet Civil avec rang de Ministre, Membre influent de la délégation camerounaise à la Cour internationale de justice de La Haye, et dans la Commission mixte Cameroun-Nigeria-ONU, en vue de la résolution du conflit limitrophe avec le Nigéria à Bakass. En plus de toutes ses responsabilités, Biya lui a encore confié la Présidence du Comité National d’Organisation des Cinquantenaires de l’Indépendance et de la Réunification du Cameroun, célébrés en 2010 et 2011. Il était surnommé "Le un des uns", le véritable premier personnage du pays après le président. Il était aussi un homme très controversé.

C’est du sommet de la gloire que Paul Biya va faire tomber son vieil ami, Martin Belinga Eboutou, le 2 mars 2018, par un remaniement ministériel inattendu, qui le relève de toutes ses fonctions et le remplacer par Mvondo Ayolo Samuel, un neveu du président, qui était Ambassadeur du Cameroun à Paris. La couleuvre sera dure à avaler pour M. Belinga Eboutou. En disgrâce, il tombe malade un mois seulement après. Biya malgré tout, ordonne son évacuation sanitaire en Europe, aux frais de l’Etat en avril 2018. Il en est mort en fin de matinée ce mercredi 08 Mai 2019. Le pays perd ainsi un très grand homme d’état, très discret, pressenti à un moment donné, comme le dauphin du Président.
Puisse son âme reposer en paix !

CHEF ABY



 
 
Dernière minute dans les journaux d'Afrique :
 

Cameroun : Assassinat d'un militant du MRC par les gendarmes

La victime, qui se nommait Mbay Nodji Abdoulay, âgée de 23 ans, originaire de Ngon, à environ 60 Km de Garoua, dans la région du Nord-Cameroun, avait (...)
Cameroun : le journaliste Eric Chinje en prison pour l’opposant Maurice Kamto

« … J’étais en prison, j’ai rencontré le Professeur Maurice Kamto. Discuter avec lui fut un grand moment, une opportunité incroyable. J’ai trouvé le (...)
Fraudes électorales : Cabral Libii démonte le système électoral camerounais devant une haut commissaire de l’ONU

L'absence des pouvoirs de la structure chargé d’organisation des élections (ELECAM) sur le processus électoral, l'absence d'un contentieux sur le (...)
 
 
 

 
 

Le portail Africain.info indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’Africain.info, et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés.

Africain.info : toute la presse de l'Afrique en ligne. Portal de journaux africains et actualités africainnes de dernière heure.
Cherchez l'actualité d'Afrique directement dans les journaux africains. Publication web : DIRECTWAY, France.

| Conditions générales d'utilisation   | Copyright © DIRECTWAY Africain.info