Africain.info : actualité Afrique
REVUE DE PRESSE   :   ACTUALITES D'AFRIQUE
   
 

CAMEROUN : L’opposition prône le boycott général des élections de 2020

Par Chef Aby | Africain.info | mardi 26 novembre 2019
    e-mail  

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), principal parti d’opposition au régime du Président Paul Biya, a annoncé ce lundi 25 novembre, qu’il ne participera pas aux élections législatives et municipales du 9 février 2020.

Le corps électoral a été convoqué par un décret du 10 novembre dernier, pour l’organisation au Cameroun le 9 février 2020, d’un double scrutin pour l’élection des 180 députés à l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux des 3600 municipalités que compte le pays. Mais contre toute attente, plusieurs partis de l’opposition décident de ne pas y prendre part. Pour justifier la décision de son parti de boycotter ces élections, le président du MRC, le Professeur Maurice Kamto, avance plusieurs raisons au rang desquelles : La situation de crise sécuritaire qu’il qualifie de « génocide » en cours dans les régions anglophones du Nord-ouest et Sud-ouest du Cameroun. Pour lui, organiser des élections dans ce climat délétère, serait confirmer la partition du pays et minimiser le génocide dans cette partie du pays avec plus de 3000 morts déjà et près d’un million de déplacés.

PREALABLE DE LA REVISION DU CODE ELECTORAL

L’autre raison évoquée c’est le code électoral, dont il dit « …taillé sur mesure, pour favoriser le RDPC, parti au pouvoir ». Pour le leader du MRC, tant que la loi électorale n’est pas révisée, les mêmes causes produiront les mêmes effets et le pays sera inéluctablement plongé une nouvelle fois, dans une contestation des résultats électoraux, après celle toujours d’actualité, de l’élection présidentielle d’octobre 2018.

Lors de sa conférence de presse d’annonce de la non participation de son parti aux prochaines élections législatives et municipales, le président Maurice Kamto a également révélé qu’une tentative d’assassinat serait en préparation par le régime de Yaoundé, contre lui et deux de ses alliés (Penda Ekoka et Albert Dzongang).

DES MENACES GRAVES SUR LES LIBERTES

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun n’est pas le seul parti à prôner ainsi le boycott des deux scrutins du 9 février 2020 : Le mouvement « Convergence panafricaine » du président Mbamy de Fochada, avait déjà publié une déclaration dimanche 24 novembre, invitant au boycott général de ces échéances électorales au Cameroun, jusqu’à la révision du code électoral, pour le rendre consensuel et la résolution définitive des crises qui secouent sept des dix régions du pays. En plus, depuis la convocation du corps électoral, les militants des partis d’opposition dénoncent les obstacles administratifs dressés sur le parcours de préparation de leurs dossiers de candidature. Notamment le refus de signature des pièces exigibles, par les Magistrats, responsables de l’administration. Monsieur Kate Boniface alias Tonton papy, militant MRC à Douala 5 affirme que : « …Nos droits politiques fondamentaux, notamment la liberté de prendre part à la direction des affaires de notre pays à travers les élections, sont bafoués, avec l’aide des forces de sécurité et sous le regard complice des Procureurs de la République. Le MRC détient de nombreuses preuves audio, vidéos, et écrites, et même des constats d’huissier de ces très graves faits, qui n’augurent rien de bon pour la paix dans notre pays… ». Magni Hélène, responsable MRC à Kotto confirme et ajoute que : « …Nous sommes prêt à témoigner devant toute institution nationale ou internationale qui souhaiterait ouvrir une enquête »
Affaire à suivre.

[photo : Le président du Cameroun Paul Biya]

CHEF ABY



 
 
  Dernière minute dans les journaux d'Afrique :
 
Trump qualifié de vieillard qui bluffe par Pyongyang
10/12/2019 La Nouvelle Tribune - Bénin
 

  AUTRES ARTICLES DE CET AUTEUR
 
COOPERATION CAMEROUN – USA. Sale temps pour le président Biya et risque de partition du Cameroun

Depuis novembre 2016, le Cameroun traverse une violente crise séparatiste dans ses deux régions anglophones. Le bilan à ce jour est désastreux : (...)
CONFLIT ARME AU CAMEROUN. Un responsable d’ONG humanitaire assassiné - Un avion civil attaqué en plein vol

Malgré le silence des autorités de Yaoundé jusqu’ici, c’est toute la société civile locale et la communauté internationale qui s’indignent, à commencer (...)
Assises UPF à Yaoundé : Journalisme d’émotion, journalisme d’information ?

Du 18 au 22 novembre dernier, de nombreux journalistes de l’Union de la Presse Francophone (UPF), se sont retrouvés au Cameroun, pour leur 48ème (...)

voir +++

 
 
 

 
 

Le portail Africain.info indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’Africain.info, et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés ou les auteurs des articles.

Africain.info : articles originaux sur l'actualité africaine et toute la presse de l'Afrique en ligne. Portal de journaux africains et actualités africainnes de dernière heure.

Publication web : DIRECTWAY, France.

| Conditions générales d'utilisation  | Nos coordonnés, contact   | Copyright © DIRECTWAY Africain.info