Africain.info : actualité Afrique
REVUE DE PRESSE   :   ACTUALITES D'AFRIQUE
   
 

Cameroun : Liberté de presse en péril dans la région anglophone du pays

Par Chef Aby | Africain.info | vendredi 31 janvier 2020
    e-mail  

Le siège d’émission d’une radio communautaire « STONE RADIO », dans une région anglophone du Cameroun, a essuyé mardi dernier, l’assaut d’un groupe armée non identifié, qui réduit en cendres toutes les installations. Le pays ne garanti pas la protection des libertés de la presse et des journalistes, encore plus en ce moment incertain de campagne électorale municipale et législative du 9 Février 2020.
Cette radio émettait à partir de la périphérie de Bamenda, dans la région du Nord-Ouest, dans l’arrondissement de Ndop, département du Ngog Ketundja.

Les assaillants ont débarqué au petit-matin, du 28 janvier 2020 à « STONE RADIO », une radio communautaire située dans une ville près de Bamenda, capitale d’une des régions anglophone du Cameroun, ils ont intimé l’ordre aux journalistes de quitter le studio, et ont incendié le bâtiment, avant de repartir en vitesse. Ils se sont ensuite rendus à la résidence du chef de chaîne de cette radio locale, Monsieur ANABI ZACK, pour mettre également le feu à sa maison, qui s’est consumée entièrement. Les auteurs du crime n’étaient pas encore clairement identifiés ce vendredi. Les pertes matérielles sont importantes. Heureusement qu’il n’a pas été enregistré des pertes en vie humaine.

DEUX ETATS DANS UNE MEME REPUBLIQUE

« STONE RADIO » émettait à partir de la périphérie de Bamenda, dans la région du Nord-Ouest, plus exactement dans l’arrondissement de Ndop, département du Ngog Ketundja. C’est depuis bientôt quatre années que cette partie du Cameroun est en prise à des violences sanglantes, qui ont déjà fait plus de 3000 morts, avec un million de déplacés internes et exilés hors du pays. Une crise qui oppose au gouvernement camerounais, des séparatistes désireux de créer un nouvel état, « l’Ambazonie ». Le pays compte deux cultures linguistiques (francophone et anglophone). La minorité anglophone qui s’estime marginalisée au sein du pays, réclame un retour au fédéralisme qui organisait deux états au sein d’une même république, au lendemain de l’indépendance du Cameroun en 1961, jusqu’en 1972.

Cette attaque contre « STONE RADIO » est un mauvais point de trop, pour le Cameroun, en ce qui concerne les violences faites aux journalistes et organes de presse.

LA LIBERTE DE LA PRESSE S’ELOIGNE PLUS

Amadou Vamoulké, Journaliste ancien directeur de la télévion nationale, en prison sans jugement depuis 4 ans

L’année dernière déjà, sur le classement de Reporter Sans Frontière (RSF), le Cameroun était placé à la 131ème position, sur un ensemble de 180 pays dans le monde. L’ancien directeur général de Cameroon Radio Television (CRTV), le journaliste Amadou Vamoulke est en prison depuis quatre ans, sans jugement. C’est également le cas du directeur de publication du journal « Détente Libre », Lewis Medjo, de même que le journaliste blogueur, Paul Tchouta, qui croupissent tous les deux sans jugement, à la Prison centrale de Yaoundé. Le 20 décembre dernier, c’était au tour du Directeur de publication de l’hebdomadaire « Kalara » et deux de ses journalistes, de subir des condamnations à de lourdes peines d’emprisonnement, à l’issus d’un simulacre de procès au tribunal administratif de Yaoundé.

Avec cette réduction en cendres de « STONE RADIO », c’est l’horizon du Cameroun en matière de liberté de presse s’assombrit davantage, pourtant le pays vient d’accueillir les dernières assises mondiales de l’Union de la Presse Francophone (UPF) au mois de novembre, avec la présence d’environ 350 journalistes venus des différents pays membres de la francophonie, mais aussi d’Haïti, de la Serbie, la Guyane, le Rwanda, la Géorgie, la Grèce, le Monténégro et de Thaïlande.

FRANCOIS ABY

 
 
  Dernière minute dans les journaux d'Afrique :
 
Koro: le village de Batrou attaqué !
6/07/2020 Bamada - Mali
 

  AUTRES ARTICLES DE CET AUTEUR
 
MUNICIPALES EN FRANCE : Ces Camerounais rejetés dans leur pays, mais bien élus en France

Le monde bouge, les barrières tombent, la planète terre devient un village, un village pour tous, partout. En France par exemple, c’est une (...)
CAMEROUN, Fête de la musique : Désaccords autour de la mémoire du saxophoniste Manu Dibango

Le saxophoniste camerounais, Manu Dibango, star de l'afro-jazz et auteur d'un des plus grands tubes planétaires de la musique world, "Soul (...)
CAMEROUN : Ces milliards qui dérangent l’organisation des obsèques du richissime Victor Fotso

« Deux milliards Fcfa destinés aux obsèques, accaparement du patrimoine immobilier, mésentente autour de l’organisation des obsèques du capitaine (...)

voir +++

 
 
 

 
 

Le portail Africain.info indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’Africain.info, et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés ou les auteurs des articles.

Africain.info : articles originaux sur l'actualité africaine et toute la presse de l'Afrique en ligne. Portal de journaux africains et actualités africainnes de dernière heure.

Publication web : DIRECTWAY, France.

| Conditions générales d'utilisation  | Nos coordonnés, contact   | Copyright © DIRECTWAY Africain.info