Africain.info : actualité Afrique
REVUE DE PRESSE   :   ACTUALITES D'AFRIQUE
   
 

Le point de vue d’un Réunionnais : "Humanité, il est temps de grandir"

Par François-Michel MAUGIS | Africain.info | dimanche 27 janvier 2019
    e-mail  

Bien sûr qu’il y a du bon et du mauvais sur cette Terre, quasiment toutes les religions s’en sont aperçues. Mais la grande différence entre l’humanité et la nature (qui devrait être notre modèle) c’est que, dans la nature cela s’équilibre. On peut même dire que globalement, si l’humanité n’existait pas, notre planète serait la plus belle de l’Univers.

Le bon et le mauvais

Ce que je dis là n’est pas tout à fait exact car en fin de compte l’humanité fait partie de la nature et ce résultat global, vous le savez, n’est pas fameux. Mais, on est bien d’accord, c’est l’humanité la seule et unique coupable dans cette affaire.

Alors, si vous le voulez bien, examinons notre histoire. Il y a peut-être une explication. La montée en puissance de la vie commença à peine un peu plus d’un milliard d’années après la naissance de notre planète. Et oui, la nature prend son temps. Et, vous allez le voir, elle n’a pas peur des échecs. Le premier échec notable de cette nature en progression permanente, fut la disparition des dinosaures il y a à peine 65 millions d’années. Mais pouvait-elle prévoir qu’un astéroïde allait détruire son œuvre ? Qu’à cela ne tienne, une armée d’autres petits animaux étaient en réserve dans les multiples cavités protectrices de la Terre et, parmi ceux-ci, les mammifères qui, libérés des monstres, sortirent de leurs trous et se développèrent à leur tour. Nous devons donc notre existence à la disparition des dinosaures. Mais ne vous leurrez pas, au sein de la tribu des mammifères, le destin des hominiens n’était pas des plus enviables. Terrorisés par la présence des grands mammifères carnivores, ils se sont tous réfugiés dans les arbres. Et puis, d’autres cataclysmes se sont produits. Il y a 7 millions d’années, un réchauffement climatique fit disparaître de nombreuses forêts et apparaître, dans ce berceau de l’humanité qu’est l’Afrique, d’immenses déserts. Un millions d’années plus tard, trois ou quatre espèces d’hominiens (1), forcé de quitter la forêt protectrice, adoptèrent la station debout. Et voilà, probablement l’origine de tous nos malheurs. En effet, le bassin de nos femelles s’étant rétréci, nos petits ne pouvaient plus naître. Il y eut alors une hécatombe de mortes en couche et de petits mort-nés (2). Elle semble le payer cher aujourd’hui mais l’espèce humaine ne s’est pas éteinte pour autant. Cette faculté d’adaptation pourrait nous faire penser que la nature est intelligente mais, vous allez le voir, rien n’est parfait en ce bas monde. Seuls ont pu naître les enfants de petite taille, quasiment prématurés. C’est ainsi que nos enfants d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les petits des autres mammifères. Le petit poulain gambade quelques minutes seulement après sa naissance, alors qu’il faut plus d’un an au petit humain pour se tenir maladroitement debout. Chez certains singes la puberté peut intervenir à l’âge de 1 ou 2 ans, c’est beaucoup plus tard chez les humains, etc. Tout cela pour dire que si, comme le dit Pascal Picq, nous ne sommes qu’une espèce de singe qui s’appelle l’homme » (3), du point de vue de la nature, nous sommes loin d’être parfaits. Et c’est cette imperfection qui se retrouve dans nos comportements.

Nous étions déjà terrorisés par les mammifères carnivores, nous sommes aujourd’hui probablement terrorisés par notre fragilité. Alors, cette boulimie d’actions plus ou moins désordonnées, cette volonté permanente de nous élever au-dessus des autres vivants et même de la nature, cette folie du « toujours plus », ne serait-ce pas un trouble, une maladie plutôt qu’une qualité qui nous distinguerait des animaux ? En tout cas, le résultat est là. Tel un enfant gâté, nous gaspillons l’énergie du Monde. Pire, nous le détruisons. Il est temps de grandir.

François-Michel MAUGIS – La Réunion
Économiste, écrivain, philosophe et conférencier.
http://www.assee.fr

(1) Parmi ceux-ci, le fameux Toumaï dont l’espèce est aujourd’hui disparue.
(2) Cf. le livre de Y.N. Harari « Sapiens » paru en 2015.
(3) Cf. le livre de Pascal Picq "Le singe est-il le frère de l’homme ?".



 
 
Dernière minute dans les journaux d'Afrique :
 

 
 
 

 
 

Le portail Africain.info indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’Africain.info, et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés.

Africain.info : toute la presse de l'Afrique en ligne. Portal de journaux africains et actualités africainnes de dernière heure.
Cherchez l'actualité d'Afrique directement dans les journaux africains. Publication web : DIRECTWAY, France.

| Conditions générales d'utilisation   | Copyright © DIRECTWAY Africain.info