Africain.info : actualité Afrique
REVUE DE PRESSE   :   ACTUALITES D'AFRIQUE
   
 

Les Dieux sont tombés sur la tête : combien fut payé le petit Bushman, acteur principal du film sud-africain ?

Par Cyrille Piot | Africain.info | samedi 11 avril 2020
    e-mail  

Connaissez-vous les Bushmen, Bochimans ou peuple San ? C’est une petite population de tribus nomades de chasseurs-cueilleurs d’Afrique australe, d’environ 100.000 personnes dispersée dans plusieurs pays du désert du Kalahari : la Namibie, le Botswana, l’Afrique du Sud et l’Angola, où ils vivent depuis plusieurs dizaines de milliers d’années. A part d’avoir le don de recevoir des bouteilles du ciel sur la tête :-), les Bochimans ont aussi une façon très rigolote de s’exprimer...

Connaissez-vous le film Les Dieux sont tombés sur la tête, un petit film à succès des années 80 ? Voici l’histoire de la rémunération de son acteur principal, un véritable et sympathique Bushmen :

Le patron de N !xau n’est pas tombé sur la tête !

N !xau (ne cherchez pas, c’est imprononçable, il y a bien un point d’exclamation dans le nom) a eu accès à une renommée mondiale en 1980 ; c’est lui qui incarnait le bushman dans le film Les Dieux sont tombés sur la tête.

Le sujet du film était original. Une bouteille vide de Coca-Cola jetée depuis un avion au dessus du désert du Kalahari atterri sur la tête de Xi, un modeste membre d’une tribu isolée de Bochimans. Considérée comme un don des Dieux, puisqu’elle vient du ciel, elle devient une sorte d’objet culte aux multiples usages. Elle devient entre les mains des membres de cette tribu un récipient, une flute mais aussi un pilon ce qui entraîne de vives tensions au sein de cette tribu, chacun désirant se l’approprier. Avec raison, Xi, celui qui avait reçu cette bouteille venue du ciel sur la tête décide de rendre l’objet aux Dieux et pour cela d’aller la jeter aux confins de l’univers. Il part à travers le désert vers la région dont il soupçonne qu’elle doit mener aux portes du monde et donc au domaine des Dieux. Ses mésaventures lorsqu’il devra se frotter à une civilisation qu’il ne comprend pas et qui elle-même ne le comprend pas seront hautes en couleur. Il parviendra finalement à jeter cette fameuse bouteille du haut d’une falaise dont le pied est dissimulé par une brume qui lui donne la conviction qu’il était bien arrivé aux confins de l’univers.

Ce film sud-africain fut réalisé avec des « bouts de ficelle ». Son budget n’était que de 5 millions de dollars (ce qui est infiniment peu par rapport aux budgets habituels des films grand public). Il connut un succès planétaire immédiat du fait de son originalité qui tenait autant au sujet qu’au curieux langage du personnage de Xi incarné par N !xau, une langue dans laquelle les consonnes sont remplacées par un claquement de langue sur le haut du palais, d’où le point d’exclamation au milieu de certains mots qui est sensé représenter ledit claquement de langue.

Il apparait que N !xau, en fait agriculteur et comédien d’occasion qui incarnait le personnage de Xi n’avait bénéficié que d’un cachet de 300 $ pour sa prestation. Lorsque cette information commença à être connue, elle fit scandale. Le producteur, un peu contraint, versa alors à son comédien un complément de 20 000 dollars. N !xau acheta des têtes de bétail afin de faire croître son cheptel, il était fermier. Le cachet, même ainsi augmenté restait dérisoire pour un comédien tenant un premier rôle.

C’est en 1989, avec le second volet de cette histoire que N !xau fut enfin rémunéré de façon plus convenable. Pour sa participation au film Les Dieux sont tombés sur la tête 2, il toucha un cachet de 80 000 dollars. Puis il tournera dans trois autres films tirés de la même veine jusqu’en 1994, date à laquelle il mettra fin à sa carrière cinématographique. Il put alors redevenir fermier et déclara qu’il n’aurait jamais dû accepter de participer à ces tournages. Il est mort en 2003, sans doute de la tuberculose.

Cyrille Piot

 

  DOSSIERS SPECIAUX
 
 
 
  Dernière minute dans les journaux d'Afrique :
 
 

 
 
 

 
 

Le portail Africain.info indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’Africain.info, et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés ou les auteurs des articles.

Africain.info : articles originaux sur l'actualité africaine et toute la presse de l'Afrique en ligne. Portal de journaux africains et actualités africainnes de dernière heure.

Publication web : DIRECTWAY, France.

| Conditions générales d'utilisation  | Nos coordonnés, contact   | Copyright © DIRECTWAY Africain.info