Africain.info : actualité Afrique
REVUE DE PRESSE   :   ACTUALITES D'AFRIQUE
   
 

Les étudiants africains en Chine, de plus en plus nombreux

Par Abdoulaye M’Begniga | Africain.info | mardi 8 septembre 2020
    e-mail  

Le secteur éducatif, à travers l’octroi d’un nombre considérable de bourses par le gouvernement chinois aux étudiants africains, est devenu un autre maillon fort, sinon, un signe du renforcement des relations sino-africaines.

Les chiffres du Ministère chinois de l’éducation indiquent que le nombre d’étudiants étrangers en Chine augmente de plus de 35% par an et un étudiant étranger sur dix, vient du continent africain. Cette situation est justifiée par le fait que le gouvernement chinois a promis d’accorder pas moins de 50.000 bourses universitaires au continent africain jusqu’en 2021.

Selon Agence Ecofin : « Durant le mois d’août 2019, plusieurs étudiants africains de nationalités diverses ont quitté le continent pour la Chine à la recherche du savoir. Il s’agit entre autres, de 310 Ghanéens ; 128 Camerounais ; 86 Guinéens ; 68 Congolais ; 63 Béninois ; 58 Maliens ; 58 Nigérians ; 56 Sud-africains ; 48 Sénégalais ; 40 Tunisiens ; 35 Burkinabè ; 24 Nigériens ; 22 Comoriens. Des chiffres de plus en plus croissants, selon les autorités chinoises. »
Une opportunité pour les étudiants africains de faire la promotion de la culture africaine en Chine.

Le terme « Echange culturel » en anglais « Cultural exchange » est mentionné où les autorités chinoises affirment que deux mille Africains seront également invités en Chine pour des échanges culturels. Il est évident que l’une des motivations du gouvernement chinois en octroyant ces diverses bourses aux étudiants africains est qu’il y ait quelque chose que nous pouvons appeler « dialogue culturel ». Les Chinois seront aussi très intéressés d’apprendre beaucoup de choses sur l’Afrique d’autant plus qu’il y a énormément de clichés sur l’Afrique en Chine où la majorité de la population chinoise pense que l’Afrique est un seul pays et qu’elle n’est pas développée, qu’elle est un village, qu’elle est une zone forestière où ne vivent que des animaux sauvages, qu’elle est un endroit qui est toujours proie des conflits, des guerres. Etant un étudiant africain en Chine, lorsque les Chinois parlent de l’Afrique devant toi, tu es d’autant plus choqué que tu t’efforces de les comprendre car ce sont des clichés sur l’Afrique à travers des émissions télévisées et sur les réseaux sociaux qui les poussent à les avoir sur l’Afrique. Par conséquent, c’est une très grande opportunité pour les étudiants africains de mieux représenter l’Afrique et ses diversités culturelles en Chine.

Comme l’a dit Zhang Yanqui, directeur du Centre de recherche sur les communications africaines à l’Université de la communication de Chine : « Entre la Chine et l’Afrique [...] il y a beaucoup de malentendus et d’idées fausses l’une et sur l’autre. » En quelque sorte, il s’avère un devoir pour les étudiants africains de lever ces clichés et idées fausses sur le continent africain.

L’auteur, Abdoulaye M’Begniga, doctorant en Chine

Une opportunité pour les étudiants africains de faire la promotion de la culture chinoise en Afrique :
De même que les Chinois sont intéressés par la culture africaine, les Africains sont aussi intéressés par la culture chinoise qu’ils voient à la télé à travers les films chinois. Par conséquent, les étudiants africains, une fois de retour en Afrique après leur formation en Chine, pourront apprendre la culture chinoise aux siens qui sont intéressés par la culture chinoise et qui n’ont pas eu l’opportunité d’aller en Chine. Zhang Yanqui disait aussi que : « [Ces bourses] offrent un nouveau canal permettant aux Africains de savoir ce qui se passe réellement en Chine [...] Les étudiants travaillent comme un pont entre les deux [régions]. » Ensuite, il y a le Luyanzi Collège en Ouganda, l’une des plus grandes institutions d’apprentissage en Afrique avec le mandarin dans son programme. Il y a aussi des instituts Confucius où le mandarin et la culture chinoise sont appris, les étudiants africains fraichement diplômés en provenance de la Chine, peuvent ainsi se faire valoir à travers la maitrise relative de la langue chinoise (mandarin) et leur connaissance de la culture chinoise.

Etudiant converti en interprète ou ayant en tête de devenir entrepreneur après les études :
Nombreux sont les étudiants africains qui, à côté de leurs études, se convertissent en interprète pour gagner quelques sous qui leurs permettent de subvenir à leurs besoins quotidiens. En effet, grâce à leur maitrise de la langue chinoise (mandarin), ils sont convoités par les hommes d’affaires, majoritairement des hommes d’affaires africains, qui ont du mal à communiquer convenablement avec leurs partenaires chinois. Donc, ces derniers-étudiants africains-jouent le rôle d’intermédiaire entre les acheteurs africains et les producteurs chinois. Et finalement, la petite expérience acquise durant ce travail à temps partiel leur permettra d’entamer leur propre dans le monde des affaires. D’autres en ont déjà en tête le projet. Un jour, Annet, une étudiante ougandaise : « Cette fois-ci, je suis venue spécialement pour bien apprendre la langue chinoise. Au fait, lorsque je suis rentrée après ma licence, j’ai eu l’opportunité d’être recrutée par une entreprise chinoise. Mais compte tenu de mon niveau bas du chinois, ils m’ont proposé un salaire très petit, et j’y ai renoncé. J’aimerais bien apprendre le mandarin étant donné que sa maitrise pourrait me permettre aussi de me lancer dans le monde des affaires. Et je pourrais acheter des produits ici en Chine pour ensuite les vendre en Ouganda. C’est ça mon projet.  »

Abdoulaye M’Begniga

 

  DOSSIER SPECIAL AFRICAIN.INFO
 
 
 
  Dernière minute dans les journaux d'Afrique :
 
 

  AUTRES ARTICLES DE CET AUTEUR
 
Des clichés envers l’Afrique et les Africains en Chine : Pourquoi l’Afrique est si méconnue par les Chinois ?

Un jour, j’étais dans une bijouterie avec un ami pakistanais, une dame chinoise m’a posé cette question sur les Africains : « Les Africains souffrent (...)
Les villes chinoises préférées des commerçants et entrepreneurs africains

«Ces populations africaines sont regroupées en communautés. Par exemple, à Canton, qui est le noyau dur de l’immigration africaine, leur quartier a (...)
La diaspora africaine en Chine : étudiants, commerçants, entrepreneurs, qui sont ces Africains qui vivent en Chine (...)

La diaspora africaine qui est présente dans le monde entier est le fruit de trois grandes vagues de migration. Dans ces trois grandes vagues de (...)

voir +++

 
 
 

 
 

Le portail Africain.info indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’Africain.info, et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés ou les auteurs des articles.

Africain.info : articles originaux sur l'actualité africaine et toute la presse de l'Afrique en ligne. Portal de journaux africains et actualités africainnes de dernière heure.

Publication web : DIRECTWAY, France.

| Conditions générales d'utilisation  | Nos coordonnés, contact   | Copyright © DIRECTWAY Africain.info